02/05/2009

Alimentation des petits enfants

Le service de la puériculture de Fribourg a organisé une séance sur le thème de l'alimentation des petits enfants (1 à 5 ans). Ceci était présenté par une diététicienne (Mme Perroud). Malgré une défaillance technique du matériel moderne qui a perturbé le début de la séance, j'ai pu prendre quelques notes de base. Voici ce que j'ai retenu :

Pour un petit enfant il faut compter par jour (environ):
100gr de légume (si c'est cru ils apportent plus de vitamine C)
100-150gr de féculent par repas, soit 3 x par jour
3 portions de produit laitier (par ex une tasse de lait, 1 yoghourt, 20 gr de gruyère)
10-30gr de viande maximum (l'idéal serait d'en manger que 3-4 fois par semaine, en Suisse nous sommes de gros mangeur de viande et trop de protéine n'est pas bon pour notre organisme. Un adulte peut se contenter d'env. 150gr journalier!)

Ne pas oublier l'huile d'olive, colza voir même maïs et soja, 1cc jusqu'à 3 ans puis facilement 1cs journalière dans l'alimentation.

La pyramide alimentaire pour un enfant n'est pas la même que pour un adulte et selon l'âge de l'enfant elle évolue en fonction de sa croissance et besoins. Jusqu'à 10 ans, un enfant peu très bien manger plus de farineux que de fruit et légume...

Ce qui compte également pour que les repas se déroulent aux mieux :
* Ne pas forcer un enfant à finir son assiette
* Lui demander de goûter chaque aliment, même si la dernière fois il les refusait, peut être qu'aujourd hui il les mangera
* Inciter l'enfant à aider à la cuisine, pour lui donner l'envie de faire et de manger ce qu'il fait
* Faire de jolies présentations
* Ne pas tout mélanger dans l'assiette
* Ne pas faire un menu spécial pour l'enfant, tout le monde mange en même temps et la même chose, si l'enfant à faim il mangera. Si c'est un caprice, ne pas lui donner un plus gros dessert pour compenser, le prochain repas se fera à la même heure pour tout le monde !!

Et évidemment éviter les boissons sucrées au maximum, plus nous avons l'habitude du sucré plus nous en voulons. C'est également valable pour le sel.

Bref, il ne faut pas penser qu'à remplir l'estomac de l'enfant mais aussi à son éducation et son ouverture sur la nouveauté.... certaines habitudes ne le quitterons plus durant de nombreuses années et c'est souvent les moins bonnes qui restent... Mais je sais bien qu'entre la théorie et la pratique il y a certaines difficultés qui peuvent surgir. Donc faisons de notre mieux, personne n'est parfait !!

20:24 Publié dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : repas

Les commentaires sont fermés.