11/09/2009

ça repart ce soir...

Alors comment nommer cette note ? Une nouvelle saison de hockey commence ? Le jour J ? Femme de supporter ? Ex-supportrice devenue maman, et en fin de grossesse... Bref peu importe le nom, voici mon petit état d'âme du moment avec un retour en arrière. On dira donc que ce sera une note répartie en 3 tiers avec des pauses pour le thé ou la bière ;-)

Il y a environ 12 ans que je suis devenue fans de Gottéron. Il y a 10 ans, lorsque j'ai eu envie de changer d'air, de quitter ma région natale (VD), mes parents, mes amis, bref ma petite vie toute tranquille, j'ai opté pour un endroit en suisse-allemande avec une équipe de hockey classée en LNA. Ce qui me paraissait, le plus logique pour pouvoir continuer à vivre un loisir, qui s'est transformé en une vraie passion durant quelques années. En effet, lorsqu'on se retrouve seul dans une région et que l'on ne maîtrise pas la langue locale, autant avoir un point de repère.

La 2ème saison que j'ai vécu en habitant le canton de Zoug, je pouvais compter sur mes doigts le nombre de match non vu !! Que ce soit à domicile (Fribourg) ou à l'extérieur (les autres matchs où jouaient les fribourgeois). Avec ma petite Lupo, nous avons fait bien des kilomètres. Mais en habitant en suisse-centrale, il faut dire que les distances sont relativement plus agréables à faire qu'au départ de Fribourg. Par exemple : Ambri n'était qu'à 1 heure, Zoug c'était 15 minutes de bus, Zurich et Kloten également très proche en voiture ou en train (env. 1h), Rapperswil environ 45minutes, donc pas étonnant quand on aime rouler, de se déplacer ainsi.

C'est à cause ou grâce au hockey, que j'ai rencontré mon mari. Même si aujourd'hui je me nommerai femme de supporter, je comprends sa passion et la respecte.

Néanmoins, une grossesse c'est éprouvant. Il y a deux ans, lorsque j'étais enceinte de notre 1er enfant, j'ai été voir le premier match de la saison. C'était pénible pour moi de rester debout aussi longtemps.... donc cette année il m'était impensable de me prévoir une place debout pour ce premier match contre Berne. Je peux me considérer aussi en tant qu'ex-supportrice. Car la violence de plus en plus présente dans et autour de la patinoire ne m'encourage pas vraiment à y retourner. Il faut dire qu'en ayant vécu tout près de la patinoire (à Granges-Paccot) on a vu des gestes assez peu plaisants avant ou après les matchs. Entre cette crainte de la violence et ma vie de maman d'enfant(s) en bas âge, mes priorités ont donc changé. Le hockey n'est plus une passion mais est revenu une sorte de loisir.

En ce début de championnat, ce jour J, je m'angoisse un peu sur le déroulement de mes soirées sans mon mari. En effet, notre petit de 21 mois a pris l'habitude depuis ce printemps de voir son papa tous les soirs. Vers 18h, il l'attend. Il sait qu'on soupera ensemble puis pourra jouer un peu avec son papa et le verra encore avant de se coucher.... et dès ce soir, il devra voir son papa en coup de vent. Il ne le verra pas pour un dernier bisous dans le lit. Va-t-il me mener la vie dure ? Surtout que, j'ai pris l'habitude que ma journée de travail prenait gentiment fin vers 18h30 (l'heure où on passe à table) et que je pouvais un peu me reposer...

Donc on va devoir trouver une nouvelle façon de passer nos soirées "maman-fiston" de manière à ce que le papa ne manque pas trop et de manière que je ne sois pas trop fatiguée. Je n'ai pas envie d'aller au lit à 20h30 les soirs de matchs!! Chez nous une nouvelle saison recommence mais, elles se suivent sans se ressembler... Allez Gottéron et vivement le printemps pour des soirées familiales à 4 :-)

12:55 Publié dans Etat d'âme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : grossesse, souvenir

Commentaires

Pas prudent dans ton état de se rendre au match et même autrement. Tu as vu cette violence qu'il y a avant, pendant et après les matchs....c'est impensable.
Mon frère est à la sécurité, pas toujours évident,faut assumer.
Je suis Gottéron, j'aime bien cette équipe, quand à ton ptit bonhome, un jour quand il sera grand, c'est lui qui dira à son papa, viens on laisse les femmes à la maison. Gottéron sera toujours là, c'est du solide.J'ai cotoyé l'ancien président,Monsieur M. pas longtemps, mais le temps de voir qu'il était très sympatique.Il était témoin de mariage à mon neveu.
Bon week end, bisous.
PS.Pour te répondre, les chausette c'est pour cet hiver, paske je part sans Roro en Egypte, juste ma belle-fille, Thomas et Ludovic.

Écrit par : Nelly | 12/09/2009

Les commentaires sont fermés.