14/09/2012

Pedibus bis

Alors me revoilà avec le sujet Pédibus. Je suis très heureuse et confiante de confier mon fils aux deux autres mamans. Cela me permet de ne pas me stresser (et Juniorette) le matin, je peux aussi préparer tranquillement mon dîner en attendant son retour.

Le désavantage, c'est lorsque je fais les trajets l'après-midi. Je ne me plains pas de devoir participer. Mais  j'ai deux petits coquins qui se chicanent et se cherchent comme des coqs. Et vu que les deux coquins ne sont pas mes enfants, je peux bien : expliquer, respirer un bon coup et leur parler calmement, avertir autant les enfants que les mamans (débriefing de chaque retour!). Mais si le trajet ne se passe pas bien, je ne peux pas menacer de punition ou privation quelconque. En quelque sorte, ils perturbent mon trajet mais malheureusement je ne peux rien contre eux.

Hier après-midi un de mes coquins, n'a pas voulu avancer car je faisais une variante au chemin habituel. Variante pourtant connue, car le village n'est pas grand, et une autre maman m'a bien dit que ce chemin leur permet de mieux jouer... Résultat, sur la première partie du trajet j'ai eu droit à des hurlements. Puis mes deux coqs ont continué, le plus calme regardait le contrarié. Résultat ce dernier pleurait et criait qu'il ne fallait pas le regarder. Que faire dans ces cas-là ??

En arrivant vers mes deux "collègues" je leur ai expliqué le problème du jour. J'ai dit que je referais encore un essai la semaine prochaine, mais que de tels trajets non merci. Je ne peux pas, c'est plus une contrainte qu'un plaisir. D'autant plus que mes enfants aimeraient peut être aussi me raconter des choses ou jouer en route et que je dois continuellement faire la police, dommage.

Peut être que l'enfant le plus "embêteur" a plus de peine à s'acclimater à l'école, et voudrait avoir sa maman pour l'accompagner. Peut être qu'il aime simplement embêter mais pas être embêter... 

L'autre enfant est une piplette, donc pour qu'il marche bien à mes côtés je lui pose 2-3 questions et il reste à mes côtés. Ainsi je peux le canaliser !!

Il reste quand même mon fils, qui lui ne peux pas me parler librement, il apprend les mauvaises idées de ses compères... bref, le système est bien, mais il faut des bons participants pour bien l'apprécier.

20:33 Publié dans A la Maison | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : école

Les commentaires sont fermés.