31/10/2009

Ma 2ème césarienne

La veille de ma césarienne programmée à 37sa, je suis entrée à l'hôpital. J'étais attendue, une sage-femme s'est occupée de moi. J'ai eu droit au monitoring environ 45 minutes, prise d'urine, prise de sang, installation de l'intraveineuse, pour l'épilation j'avais fait le nécessaire moi-même le matin.

Puis installation dans ma chambre, et entretien avec l'anesthésiste. Ensuite j'ai eu une longue soirée libre... heureusement que ma voisine de chambre avait décidé de ne pas garder son bébé dans la chambre pour la nuit, ça m'aurait fait bizarre d'avoir un bébé à mes côté la veille de mon accouchement.

Le jour J avant 6h, une infirmière est venue me réveiller pour que je prenne une douche et enfile une chemise de nuit de l'hôpital. Puis tout s'est enchaîné, mon mari est arrivé, un produit s'est mis à couler dans mes veines puis un second 30 minutes avant l'opération. J'ai quitté la chambre allongée sur mon lit, pris l'ascenseur. Une fois à l'étage, il était 6h58, deux minutes d'attente!! Un brancardier est arrivé pour me faire changer de lit, et ensuite j'ai été dans la salle d'opération. Une salle d'opération très froide... mais un personnel médical très chaleureux et aux petits soins pour moi.

Tout s'est rapidement enchaîné, puis on m'a dit qu'on attendait que ma gynécologue soit toute proche pour me faire la rachianesthésie, une fois la piqûre faite, j'ai rapidement eu plus chaud, et le travail a continué : pose de la sonde, désinfecter la zone, et autres choses que je n'ai pas vue... il était 7h27 l'incision débutait. J'entendais : mais qu'est-ce que ce bébé bouge !! Puis à 7h34, mon mari a pu voir ma gynécologue sortir les fesses de notre bébé (en siège) et c'était la naissance officielle de Clarisse.

Notre toute petite puce a été emballée dans de l'alu pour me la présenter puis partir faire les contrôles d'usages...

Pour ma part, je devais encore me faire recoudre et agrafer !! Puis avant 8h, j'ai retrouvé le brancardier pour me changer de lit, et j'ai été amenée à la salle de réveil. Quelques instants plus tard, mon mari arrivait avec une photo de notre fille. Elle avait dû rester en couveuse, pour réguler sa température. Après environ deux heures dans la salle de réveil, avec des contrôles réguliers, j'ai pu rejoindre ma chambre.

J'ai rapidement compris que j'allais bien et me sentirais rapidement bien, car j'ai eu faim très rapidement. En effet, je devais être à jeun depuis minuit et rester sans manger jusqu'au souper à environ 18h. L'appétit est un signe de bonne santé !!

Le soir, j'ai pu me lever quelques instants mais j'ai rapidement eu une bouffée de chaleur. Le lendemain, lorsque l'on m'a dit de me lever ça allait mieux... j'étais un peu comme une vieille mamie, mais j'ai pu aller voir ma petite puce à la nursery et la ramener à mes côtés.

30/10/2009

La ptite dernière

Alors en vitesse, voici de nos nouvelles : la maman et le bébé vont bien !!

Notre petite puce est née il y a 10 jours : 43 cm et juste 1,995 kg. Après une semaine, nous sommes rentrées et nous devons maintenant prendre nos marques et nos nouvelles habitudes à la maison...

Donc après Junior, nous avons Juniorette !!

13:00 Publié dans Grossesse | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : accouchement, 37sa

19/10/2009

Sur le départ

grossesse bb2.JPGVoilà je suis à quelques heures de mon départ pour la maternité. Comme il s'agit d'une césarienne programmée, c'est comme pour une opération "normale", je vais entrer à l'hôpital le jour avant. Je pense que je vais voir l'anesthésiste, év. ma gynécologue, une sage-femme, et l'on me renseignera sûrement comment cela se passera ce mardi 20. Enfin j'espère, car aller à l'hôpital sans être "mal" je risque de trouver la fin de journée longue... donc autant avoir des occupations.

Pour ma part, j'ai quelques attentes et demandes à faire si c'est possible. J'espère ne pas devoir attendre autant longtemps seule dans la salle de réveil que lors de ma 1ère césarienne, et aussi que mon bébé pourra être à mes côtés le plus vite possible. Sinon, pour l'allaitement, je ne suis pas seule à jouer un rôle : le bébé voudra ou pas têter. Mais il faudra que je choisisse ce que je veux moi et non pas ce que le personnel de la maternité ou mon entourage me conseil de faire, car il s'agit de mon corps et de ma propre fatigue à gérer...

Je ne pense pas en vivre une 3ème grossesse, mais des fois on peut être surpris soi-même, donc j'ai essayé de bien profiter de mon état ces derniers jours. Le bébé n'est pas un grand bougeur, il n'a presque pas eu le hoquet, bref je n'ai pas eu l'impression d'avoir eu beaucoup de contact avec... mais il ne faut pas regretter ce que je n'ai pas eu ou pas fait mais bien se dire que beaucoup de femmes n'ont pas la chance d'avoir d'enfant, ou que pour d'autre cela se passe très mal. Donc j'ai profité ces derniers jours de jouer et câliner notre 1er, et le soir lorsque le bébé bougeait dans mon ventre j'ai aussi bien apprécié ces moments...

Maintenant une nouvelle aventure va débuter pour notre famille !!
Donc je m'accorde un congé maternité vis à vis de mon blog ;-)

11:50 Publié dans Grossesse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : 37sa, accouchement

12/10/2009

Vivre une césarienne

Un site qui explique quasi tout sur la césarienne que vous pourriez vivre ou vous avez vécu : http://www.cesarine.org/

J'ai déjà vécu une césarienne, non prévue à la base et j'en vivrai une seconde programmée tout prochainement, ce cite renseigne et rassure... D'ailleurs, le texte ci-dessous m'a particulièrement touchée :

Vous avez le droit...

De la craindre, ou de l'attendre...

Vous avez le droit d'en souffrir,
Vous avez le droit de bien la vivre...

Vous avez le droit, sans qu'on vous juge, de rester au lit pendant deux jours, trois jours ou une semaine sans pouvoir vous lever,

Vous avez le droit d'écouter votre corps qui vous fait trop mal, d'écouter votre tête, votre coeur qui vous disent qu'ils souffrent aussi,

Vous avez le droit de pleurer parce que vous avez mal, que vous êtes anéantie, parce que vous vous sentez mal, incapable, que vous déprimez,
Vous avez le droit de verser toutes les larmes qui vous envahissent, parce qu'elles sont salvatrices, et ont une raison d'être,

Vous avez le droit de vous fermer sur vous-même, de ne pas écouter les phrases qui pourtant vous atteignent "mais allez ma ptite dame, la dame d'à côté, elle y arrive elle, alors pourquoi pas vous?",

Vous avez le droit de ne pas y arriver, comme la dame d'à côté,

Vous avez le droit de vous laisser le temps dont vous avez besoin pour pleurer, déprimer, puis vous lever, bouger, l'accepter,

Vous avez le droit de ne pas faire simplement ce que les autres attendent de vous, et quand ils l'attendent de vous,

Vous avez le droit de demander de l'aide, quand vous êtes surpassée, quand vous n'en pouvez plus,

Vous avez le droit d'en vouloir à la Terre entière, parce que cette Terre et ses hommes n'ont pas réussi à vous épargner une souffrance qui vous surprend et vous tue...

Et... vous avez tout autant le droit d'écouter votre corps quand dès le lendemain vous pouvez prendre votre petit dans les bras sans difficulté aucune,

Vous avez le droit de rire, d'être heureuse parce que vous l'avez acceptée et que votre bébé à côté de vous vous émerveille, parce que la douleur physique n'entrave pas votre nouveau rôle de maman auprès de votre tout-petit,

Vous avez le droit d'être fière d'avoir mis au monde votre bébé,

Vous avez le droit d'être fière d'avoir accepté cette césarienne,

Vous avez le droit de ne pas culpabiliser de bien la vivre quand d'autres en souffrent...

Vous avez tous ces droits parce que vous êtes unique.

La dame d'à côté n'a pas votre corps, votre ventre, votre histoire, votre vie, votre ressenti, vos maux, votre bébé.
Tout ceci n'appartient qu'à vous seule.

Mal ou bien vivre une césarienne n'est pas une histoire de volonté, c'est une Histoire de Femme.

21/12/2007

Séjour à la maternité

hopital.jpg9 Jours à la maternité : c'est long !! Au début c'était bien, le temps passait vite entre les soins, les essais de tétées, le tire-lait et le repos. Mais après 5-6 jours, ça a commencé à être long car j'avais moins de soins. Le dernier jour, j'attendais avec hâte de pouvoir rentrer.

Le pire de ce séjour c'est le changement régulier de personnel et les avis contradictoires que j'ai eu droit. Mon bébé est petit certes mais dire qu'il n'a pas de force je doute... car lorsqu'il me donne des coups de pieds sur ma cicatrice ça me fait mal. Il a compris que prendre au sein c'est fatiguant alors qu'il a d'autres solutions (seringue et gobelet à la maternité, et biberon à la maison) donc là aussi il a de la force avec ses petits bras pour me repousser.

Et je saurais que rendre visite à quelqu'un à l'hôpital c'est pas forcément une bonne idée. D'une part si c'est trop proche de l'opération s'est fatiguant et d'autre part, l'hôpital ce n'est pas le club med... aucune activité (soins) n'est facultative et du coup ça ne permet pas de discuter et voir les gens.

C'est clair qu'à la maternité, nous pouvons déposer le petit lit pour la nuit à la nursery et dormir tranquillement jusqu'à la prochaine tétée. Mais le confort de la maison est inégalable à ce détail !!

15:33 Publié dans Grossesse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : accouchement, 1mois

19/12/2007

Mon accouchement

DSC00001[1].JPGAprès plusieurs jours d'absence, je peux annoncer la naissance de notre fils. Il est né par césarienne le 7 décembre à 22h25, 42cm, 2,270kg, soit avec 19 jours d'avance.

Ce jour là, j'avais rendez-vous chez ma gynécologue. Dans mes urines il y avait trop de protéines, pour un meilleur contrôle elle a demandé une prise de sang en m'informant que je devrais peut être me rendre à la clinique le soir-même. Vers 16h, j'ai reçu l'appel que je serais provoquée pour l'acouchement et que j'étais attendue pour 20h.

L'attente fut un peu longue et stressante étant donné que mon sac était déjà prêt.

Une fois arrivée à la clinique on m'a installée sur un lit, et mise sous monitoring. Vers 20h45, après avoir constaté que ma position couchée sur le dos ne convenait pas du tout au bébé. Le personnel soignant a décidé qu'il faudrait que j'accouche par césarienne car les contractions ne seraient surement pas supportées par le bébé. Les médecins de garde furent appelés.

A 22h j'étais au bloc opératoire, à 22h20 l'opération débutait et à 22h25 le médecin annoncait : c'est un garçon !! Puis s'en sont suivi les travaux de coutures, et mon attente à la salle d'éveil.

06/12/2007

Boîte à papa

cadeau.jpgJ'ai vu cette idée sur un forum et je la trouve fort sympathique... surtout qu'on s'approche de Noël, alors pourquoi ne pas faire 2 en 1. Il s'agit de préparer une boîte que le papa ouvrira lorsque sa chère compagne sera à la maternité.



Des idées pour la remplir :


- mouchoires
- produit de nettoyage (pour que la maison soit propre à notre retour)
- un livre de cuisine
- liste à commission ou de choses à préparer
- une bière ou bouteille d'alcool fort pour fêter l'évènement
- café et aspirine pour le lendemain !!
- petit mot doux
- dvd
- livre
- un petit habit avec "j'aime mon papa"
- etc

01/12/2007

Avancée de l'accouchement ?

Alors hier nous sommes retournés à l'imagerie de Lausanne pour les mesures de Junior. Il a évolué tranquillement à sa façon et pèse actuellement 2kg3. Il n'était pas du tout décidé à nous montrer sa jolie frimousse, il s'est tourné de la pire des manières possible !! Sinon, il est possible que ma gynécologue envisage d'anticiper l'accouchement dès la 38ème semaine, affaire à suivre vu que je la verrai la semaine prochaine.

De mon côté je suis à 56,8 kg, soit presque 10kg de pris.

28/11/2007

Conseil de la sage-femme

Afficher l image en taille réelle

 Hier nous avons notre second entretien avec la sage-femme concernant la préparation à l'accouchement... et l'arrivée du bébé. Cette personne était vraiment sympathique et nous a bien mis à l'aise. Elle nous a parlé des pires situations qui peuvent arriver, pas pour nous faire peur mais pour savoir que ça existe et pas être désemparés au cas où...

Donc concernant l'accouchement, on sait qu'il faut aller à la maternité en cas de pertes des eaux, de sang, contractions régulières. Il ne faut pas hésiter à les appeler en cas de doutes, l'idéal c'est d'avoir le numéro de téléphone à portée de main.

Ensuite si tout va bien, il n'y aura pas trop de douleurs et ce sera plus ou moins rapide. Sinon il y a la possibilité de demander la péridurale. Dans ces deux cas, le bébé sera ensuite posé sur le ventre de la maman après l'accouchement, pendant environ 2h, pour que la nouvelle famille fasse connaissance. Le papa est invité à accompagner sa compagne dans cette épreuve, mais chacun est libre de procéder comme bon lui semble.

Dans le cas d'une césarienne, l'accouchement se passera au bloc opératoire. Il y aura donc plus de personnel. Le bébé est ensuite pris en charge par le corps médical, et si il y a des problèmes particuliers le bébé sera amené éventuellement dans un autre hôpital. Dans ces cas, le papa peut l'accompagner et la maman doit se remettre seule de l'opération. Toutefois dès le lendemain, il y a possibilité de rejoindre le nourrisson.

Après la naissance et si il y a volonté d'allaiter, le tout petit sera mis au sein. Là il ne faut pas croire que mère nature nous simplifie forcément la vie. Il faut compter jusqu'à 3 semaines pour que l'allaitement se fasse naturellement entre la mère et l'enfant.

La montée de lait, n'arrive pas forcément dans les 3 jours mais il se peut qu'elle arrive 10 jours après l'accouchement... Et attention aux crevasses : il vaut mieux les éviter que les soigner !!

Donc ne pas hésiter à demander de l'aide en étant à la maternité, le personnel est payé pour être à notre disposition. Au retour à la maison, il est également possible de contacter une sage-femme, un centre de puériculture ou la Leche League...

L'allaitement est un travail à 100%, donc il faudra surtout au début apprendre à laisser le ménage de côté et faire les siestes en même temps que bébé !!

08/11/2007

Travail non reposant

Mon remplaçant a commencé lundi, voilà 4 jours donc que je passe mes journées à expliquer ce qui consiste à mon travail quotidien. C'est pas facile de donner des explications à tout... et c'est fatiguant. Je ne dis pas que je ne faisais rien en étant seule derrière mon PC, mais là c'est loin d'être reposant de devoir dire à quelqu'un ce qu'il faut faire et surveiller si c'est effectivement fait.

Demain, j'ai rendez-vous à la maternité pour visiter les salles d'accouchement et remplir mon dossier. Je ne sais pas trop à quoi m'attendre, mais une chose est sûre c'est que ça signifie que l'échéance se rapproche gentiment.

La semaine prochaine je verrai ma gynécologue... pourra-t-elle ou voudra-t-elle diminuer un peu mon temps de travail ? Je l'espère vivement !!

20:40 Publié dans Grossesse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : travail, accouchement